Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

* Temps, pèlerine âge.

Posted on by Arwen/Aïna.

 

* Matin de brume à premières feuilles tombées.
Le temps pose ses pieds d'un appel à forêt
en long sentier de marche, et d'un portail poussé
du lentement qu'il passe, s'invisible de trace
entre deux pierres dressées...
Il boit des douceurs de petit déjeuner, assis d'un
à côté de ses tapis de mousses, et partage d'odeurs
de la terre mouillée, ce qu'une goutte à feuille tombe
source à sa bouche.
Le suit à pas de course l'heure qui s'amuse, et qui muse
en haut d'arbres tout en cimes de vent, cachée dans
l'automnement que le brouillard infuse, et dont elle 
diffuse tous ses parfums d'instants.
Il silence, pieusement, tous ses au nom du ciel, à en voir
ribambelle d'astres soleil d'enfants, descendant dans la nuit
l'escalier du réveil, et puis se poser d'ailes dans un jour
se levant.
Puis son souffle s'accélère, passe entre les fougères, 
s'accroche à la pierre en lierre d'équilibre, regarde à
travers ce qu'un vitrail en vibre, jusqu'à remonter d'ère
l'autrefois de moments, et des siècles qu'il fige d' 
imperceptibles mouvements.
Il se balade ; il se promène, parle à la pierre dressée
d'hommes d'antan, l'imperturbablement l'en visitant de traîne,
dont  il fut de longtemps  l'autrefois du vivant.

 

Aïna.

Septembre 2017.

 

 

 

 

Comment on this post

Bernieshoot 09/11/2017 19:57

les photos, comme le texte sont pleines de belles poésies