Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

* Poésie-Prose. Sans titre.

Posted on by Arwen/Aïna.

 

* Artiste photographe : Bettina Lewin

 

*Je t'écris, je t'écris d'un lieu-dit, d'un lieu neutre,
à nôtre de l'heure, de tous nos chapeaux feutres,
toujours à bord de nos décors, et de tous nos accords
 de coeur de lettres, qui parfois, s'évaporent...
Il pleut !Le sais-tu ?
Il pleut à sot. Il pleut des cordes.Il pleut à grands vents 
d'entre-mot que je remets d'ordre à désordre, un peu perdus 
d'un coin de rue et de leur carrefour...
Il pleut à voile et à rideaux. 
Il pleut des à longs fils d'eau, quand on se perd
de côte à côte, où l'on se heurte au temps idiot
de toutes ses minutes de mer morte.
Il pleut à valse de tempo ;j'en écoute claquer les portes,
celles à faufile de piano dans un courant d'air de notes.
Il pleut dans mon fort, mon fort de sourire intérieur,
où se câline à bord de coeur ce que le tien de lèvres fleure 
pour que ma bouche en soit de porte.
Ce que je pense, je le touche, dans tout ce que je couche
d'un regard ailleurs, dans une fumée vapeur douce à la gorge
d'un souffle puisé de profondeur.
Défilement de paysages ; est-ce de mer ou d'océan,
moi qui ne suis qu'un bord de plage, toute d'un coquillage 
dedans ?
Ou bien chemins à cimes d'arbres, toujours d'images en noir
 et blanc, d'un vol planant dont je regarde ce que d'oiseau
j'en suis de vent ?
Je t'écris d'un thé, d'une heure, ce celle qui aujourd'hui
minute à tant, d'un temps qui passe, à mouvements de reflets
de miroir dans la glace, et d'une fumée espace, où se dépose  
le trace, de tout ce que je t'y vois de ton pointer de nez. 

 

Aïna

Mai 2017.

 

Comment on this post